Les auteurs de la revue
Châteaux-Forts d'Europe

 

Gilles AULOY

Gilles AULOY est diplômé en archéologie médiévale. Il a été élève de Jean-Marie Pesez à l’Ecole des Hautes Etudes. Il s’est consacré à des recherches approfondies sur les châteaux du Chalonnais et de la Bresse bourguignonne. Il est l’un des principaux animateurs du Centre de Castellologie de Bourgogne (CECAB). Avec son équipe, il a réalisé un inventaire de tous les sites castraux en Saône-et-Loire.

Gilles AULOY est fonctionnaire de l’Etat en retraite. C’est à titre bénévole qu’il consacre une grande partie de son temps libre à la connaissance du patrimoine castral. Il veut sensibiliser, provoquer l’intérêt pour ce patrimoine, et contribuer à sa connaissance. Il participe à l’organisation de visites et de Journées de Castellologie dont les résultats sont publiés sous forme d’Actes depuis 2001. Il est auteur de plusieurs articles.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

32 - Grands donjons romans en Bourgogne méridionale

33/34 - Le château de Gros-Chigy en pays de Cluny

35/36- Donjons des XIIIe et XIVe siècles en Bourgogne méridionale

39/40- Le château de Marigny en Chalonnais, Saône-et-Loire

 

 

Danielle FEVRE

Danielle FEVRE, née en 1945 (à Paris), ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure (Sèvres), professeur agrégée de mathématiques à l’Université de Metz, diplômée d'archéologie médiévale, docteur en histoire de l’art, membre fondateur du Centre d'Archéologie Médiévale de Strasbourg et du Centre d'Etude des Châteaux-Forts, présidente de la Fédération Chantiers d'Etudes Médiévales. Elle réside à Strasbourg depuis 1968. Elle a participé aux fouilles de Haut-Eguisheim et d’Ortenberg (et à plusieurs fouilles dans d’autres régions). Elle a encadré les fouilles de Feldbach (Haut-Rhin) et dirigé pendant de nombreuses années les fouilles, les travaux de mise en valeur et les consolidations des Châteaux d’Ottrott. Elle est auteur de nombreux plans et relevés de châteaux et de mottes (fonds au CAMS, reproduction dans Salch, Dictionnaires). Elle est aussi auteur de plusieurs travaux universitaires sur l’utilisation du fer dans le vantail médiéval (serrures et pentures). 

Danielle FEVRE est coauteur principal et directrice scientifique d'un Dictionnaire de Mathématiques.

Danielle FEVRE est décédée le 10 mars 2016.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

73/74/75 - Pentures médiévales

HS1 - Képis de l'armée française, 1871 - 1959

HS2 - Légende dorée de Crépy-en-Valois

 

Walter HERRMANN

Walter HERMANN est architecte... l'un de ces architectes qui ne construisent pas mais qui étudient l'architecture. Il eut de hautes responsabilités dans la Direction de l'Architecture du Land Rhénanie-Palatinat. Il étudie les châteaux depuis le début des années 1960 et il est l'un des membres fondateurs de Castrum-Centre d'Etude des Châteaux-Forts.

Il est aussi un merveilleux dessinateur. Et ses très nombreux croquis, relevés, axonométries, dessins, aquarelles, lavis, reconstitutions l'ont aidé à comprendre les milliers de châteaux qu'il a visités à travers toute l'Europe. Ce n'est pas un visiteur distrait. Le dessin donne le temps de l'analyse.

Enfin, il faut le préciser, notre ami Walter Herrmann ne connaît pas seulement parfaitement les châteaux et fortifications de l'Allemagne. Il est aussi le descendant d'une vieille famille huguenote, certes établie en Allemagne depuis le XVIIe siècle, mais restée de culture et de langue françaises. Grâce à cette double culture européenne, nul mieux que lui n'était désigné pour présenter cette courte synthèse, un véritable tour de force, à un public de langue française.

Walter HERRMANN est décédé le 16 Juillet 2000.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

3- La fortification en Allemagne de la protohistoire au XIXe siècle

5- Châteaux troglodytiques du Wasgau

23- Chateaux-forts en Palatinat de l'An Mil au XIIe siècle

 

André LERCH

André Lerch a pris la succession scientifique de Walter Herrmann dans le Centre d’Étude des Châteaux-Forts. Encore jeune passionné de châteaux-forts, il a rencontré Walter Herrmann sur le chantier des Châteaux d’Ottrott en juillet 1974. Car, on le comprendra rapidement à la lecture de son étude sur Dreistein, André Lerch n’est pas un romantique qui pleure sur les ruines. Il souhaite leur conservation, donc il retrousse ses manches et participe aux consolidations et à l’entretien. Il souhaite leur connaissance, donc il contribue avec ses appareils de mesure et ses talents de dessinateur à en établir des documents d’étude fiables. Il ne se contente pas de mesures approximatives, mais en vrai professionnel réalise des relevés originaux et précis. Ses échanges avec Walter Herrmann lui ont donné le goût du dessin didactique et de l’enquête réunissant la somme des détails qui conduisent aux études de reconstitutions et à la réalisation de maquettes. D’ailleurs, André Lerch est en 1969 l’un des membres fondateurs du Club des Maquettistes de Strasbourg dont il assure la vice-présidence.

André LERCH a réalisé de très nombreux plans de châteaux et relevés dont certains ont été publiés dans les Dictionnaires de Charles-Laurent Salch. Il s’est exercé à l’analyse monumentale dans diverses régions d’Europe, et tout spécialement en Angleterre, en France et en Allemagne. Il a effectué le relevé complet de Petit-Koenigsbourg dans le cadre d’une étude préalable aux consolidations pour la Conservation Régionale des Monuments Historiques. Outre le relevé de Dreistein, il a aussi réalisé celui des deux châteaux de Nideck. Il a participé par ses études et ses dessins à plusieurs guides de visite des châteaux-forts alsaciens.

André LERCH est retraité après avoir occupé un poste de technicien dans un Cabinet d’Architecture dont il a dirigé une Agence à Molsheim.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

22- Dreistein, hommage à Walter Herrmann

42/43- Wasigenstein, Château-fort semi troglodytique du Wasgau d'Alsace

60/61/62- Le château de Froensbourg

69/70/71/72- Le château de Lutzelhardt

77/78/79/80- Le château de Nouveau Windstein

 

Andrea LONGHI

Andrea LONGHI (né à Turin en 1970), architecte, a soutenu sa thèse de doctorat en Histoire du patrimoine architectural et environnemental (1996-1999) sur les chantiers des Savoie-Achaïe en Piémont. Il enseigne l’Histoire de la ville et de l'architecture au Moyen Age auprès de la Ière faculté d'Architecture du Politecnico di Torino, où il est chercheur en histoire du territoire et du paysage.

Il a publié de nombreux articles sur l'architecture castrale subalpine et sur les fortifications modernes. Parmi ses ouvrages majeurs récents, on peut citer : L'architettura del battistero. Storia e progetto, Milano-Ginevra (Skira) 2003 ; La storia del territorio per il progetto del paesaggio, Savigliano (Artistica) 2004 ; Città e luoghi del potere. L'Occidente medievale, « Quaderni di storia dell'urbanistica » 2, Celid, Torino 2005.

Il oeuvre sur des chantiers de fouille et de restauration archéologique. Il a notamment suivi les travaux au château de Bardonecchia (1999).

 

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

41 - En Savoie des apanages, donjons cylindriques et enceintes carrées

 

Michel MAERTEN

Michel MAERTEN est enseignant et archéologue. Diplômé de l’EHESS, il a été l’élève de Jean-Marie Pesez. Il est docteur en archéologie médiévale de l’Université de Bourgogne et chercheur associé à l’UMR 5594. Il a dirigé plusieurs opérations de fouilles en Saône-et-Loire, notamment celles de la maison-forte de Savigny à Blanzy, et du château d’Artus à Beaubery. C’est un technicien de la fouille préoccupé de méthode et un historien de la civilisation matérielle qu’il scrute à travers les objets et découvertes archéologiques. Il s’intéresse tout particulièrement à la céramique.

Michel MAERTEN préside le Centre de Castellologie de Bourgogne, CECAB, qui a entrepris l’inventaire et la prospection de tous les châteaux médiévaux existants et disparus de Saône-et-Loire. Il est l’auteur de nombreuses études publiées sous forme d’articles.

 

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

33/34 - Le château de Gros-Chigy en pays de Cluny

35/36- Donjons des XIIIe et XIVe siècles en Bourgogne méridionale

39/40- Le château de Marigny en Chalonnais, Saône-et-Loire

 

Jérôme-M. MICHEL

Jérôme-M. MICHEL est ingénieur-géographe. Il a participé à de nombreux chantiers de fouilles archéologiques dans diverses régions en France depuis 1980. Il a contribué aux fouilles des Châteaux d’Ottrott pendant plusieurs années. Son diplôme d’Etudes Supérieures est consacré à l’analyse informatique des appareils de maçonneries historiques. Il collabore à l’analyse des châteaux et à la mise à jour informatisée du fichier documentaire du Centre d’Etude des Châteaux-Forts depuis 1986. Il est ancien élève de l’Ecole Polytechnique et ancien Chef de Projet à l’Institut Géographique National. Il est directeur de la Revue Châteaux-Forts d’Europe depuis sa création en 1997.

Jérôme-M. MICHEL est Directeur Associé d'Aerial.

Pour contacter l'auteur : cecf@libertysurf.fr

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

13- Chantiers de châteaux-forts

76- Archères en rame en Auvergne et dans le royaume de France au XIIIe siècle

 

Tadeusz POKLEWSKI-KOZIELL

Tadeusz POKLEWSKI-KOZIELL est docteur en Archéologie. Il a dirigé de nombreuses fouilles en Pologne. Il participe à des chantiers archéologiques en France depuis 1964 et il a aidé à la mise en place de l’Archéologie médiévale française dans le cadre de l’Ecole des Hautes Etudes ; il a contribué à former de nombreux chercheurs qui dirigent actuellement des fouilles en France. Il a fouillé aussi bien des villages, des villes, des châteaux, que des paysages agraires ou des parcs et jardins. Il a longtemps collaboré avec Jean-Marie PESEZ, notamment dans le cadre de la direction des fouilles du village déserté de Dracy en Bourgogne. Rappelons aussi qu’il a dirigé les fouilles de Petit-Koenigsbourg en Alsace et qu’il est membre du Conseil d’Administration du Centre d’Archéologie Médiévale de Strasbourg et Conseiller scientifique des Chantiers d’Études Médiévales. Sa bibliographie en langue française n’est pas mince.

Tadeusz POKLEWSKI-KOZIELL est directeur du Laboratoire d’Archéologie Médiévale de l’Académie Polonaise des Sciences à Lodz.

Tadeusz POKLEWSKI-KOZIELL est décédé le 26 septembre 2015

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

12- Châteaux rouges de Pologne

 

Catherine POTEUR

Catherine POTEUR est archéologue et mathématicienne. Elle s'est d'abord intéressée à la pédagogie des mathématiques et elle a enseigné pendant plusieurs années à Lille. Elle s'est ensuite passionnée pour l'archéologie du sol et l'histoire de l'architecture. Elle a appris la fouille avec Danielle Fèvre aux Châteaux d'Ottrott au début des années 1980. Depuis cette époque, elle participe aux recherches du Centre d'Étude des Châteaux-Forts sur les châteaux européens et depuis 1990 plus particulièrement sur ceux de Provence.

Catherine POTEUR a dirigé des fouilles en Provence. Elle a réalisé des monographies sur plusieurs monuments, parmi lesquels il faut citer les remarquables analyses des châteaux-forts de Guillaumes et de Roquefort-les-Pins. Elle anime l'Association Castrum Alpes-Maritimes dont les activités connaissent un beau succès. Elle publie une collection de guides " Architectures Historiques des Alpes-Maritimes ".

Catherine POTEUR se consacre notamment à des études préliminaires aux restaurations.

Pour contacter l'auteur : 417, Bd de Pra-Bouquet, 06530 Saint-Cézaire-sur-Siagne

e-mail : c.jc.poteur@libertysurf.fr

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

24- Guillaumes en Provence et les donjons circulaires du comte

Jean-Claude POTEUR

Jean-Claude POTEUR est archéologue. Il fonde ses recherches sur une exploration systématique et approfondie de la topographie des espaces de peuplement. Il a une formation d’ingénieur, mais il a aussi reçu une solide instruction de fouilleur et d’historien ; il a notamment été l’élève de Jean-Marie PESEZ et de Henri BRESC. Il a assuré la direction du dépôt archéologique du Centre d’Archéologie Médiévale de Strasbourg entre 1968 et 1973 et il a participé à la création du Centre d’Etude des Châteaux-Forts.

Il intervient sur le terrain depuis de nombreuses années ; il a dirigé diverses fouilles en Provence (notamment à Grasse, Gréolières, Mandelieu, Le Mas, Saint-Jeannet...), mais aussi en Alsace (entre autres au château d’Ottrott-Rathsamhausen et à l’abbaye de Niedermunster). Sa thèse sur Archéologie et Sociologie des châteaux de Provence Orientale au Moyen Age est un remarquable travail concernant la relation entre châteaux et villages et le remodelage féodal des terroirs ; c’est une analyse originale de l’incastellamento qui fait date.

Jean-Claude POTEUR est Chargé de mission au Patrimoine auprès du Conseil-Général des Alpes-Maritimes.

Pour contacter l'auteur : 417, Bd de Pra-Bouquet,sa 06530 Saint-Cézaire-sur-Siagne

e-mail : c.jc.poteur@libertysurf.fr

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

0- Les grands donjons romans de Provence Orientale

11- Castellas avant l’An Mil en Provence

18- Châteaux-forts de l'An Mil en Provence Orientale

 

Charles-Daniel SALCH

Charles-Daniel SALCH est né le 4 mai 2004.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

Hors série 1- Les képis de l'armée française

Hors série 2- La légende dorée de Crépy-en-Valois

 

Charles-Laurent SALCH

Charles-Laurent SALCH a étudié l’Histoire de l’Art (il a notamment été l’élève de Louis Grodecki qui l’a orienté vers l’histoire des chantiers, et la chronologie de la taille de la pierre et des maçonneries). Il a appris les techniques de l’art, entre autres à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg. Il a étudié l’Histoire, l’Anthropologie et l’Archéologie. Son doctorat d’archéologie médiévale, qui porte sur l’Ortenberg, a été réalisé sous la direction de Jean-Marie Pesez. Il a fait d’importantes recherches sur la «relation château-église-village entre Vosges et Méditerranée» (histoire et archéologie du peuplement à partir de plus de deux mille sites et territoires étudiés en détail, dans les textes et sur le terrain, dans l’ancien royaume de Bourgogne-Provence). Charles-Laurent Salch s’applique à connaître les châteaux-forts de toute l’Europe sans relâche depuis 1958 (tous ses travaux ne sont pas encore édités, mais sa science des châteaux est basée sur l’analyse in situ d’environ dix mille monuments entre Boulogne et Palerme, entre Brest et Malbork). Il s’est aussi engagé activement pour leur conservation, non seulement avec la plume mais aussi en retroussant les manches et en apprenant avec des artisans qualifiés tous les métiers du bâtiment (avec l’Association Chantiers d’Etudes Médiévales qu’il a fondée en 1960, il est intervenu dans une vingtaine de sites à travers la France, en Poitou, en Aquitaine, en Vallée du Rhône, en Provence et en Alsace).

Pour contacter l'auteur : Fax : (33) 3 88 37 17 20, e-mail : chateaux-forts@libertysurf.fr

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

4- Le Palais de Paris du XIIe au XIVe siècle

7- Le Havre, les châteaux sur mer

8- Ottrott et Adranò, donjons palais d'Alsace et de Sicile

9- Bernstein et les donjons pentagonaux

10- Tours à signaux en Roussillon

13- Chantiers de châteaux-forts

14- Appareil alterné en Languedoc oriental

15- Châteaux-forts de l'An Mil en Alsace

16- Le château de Milan

17- Druyes-les-Belles-Fontaines et les châteaux sur plans carrés de l'Yonne

21- Châteaux et tours à signaux des côtes de la Provence et 1323

23- Chateaux-forts en Palatinat de l'An Mil au XIIe siècle

24- Guillaumes en Provence et les donjons circulaires du comte

25- Maisons fortes en Nivernais

27- Le château symbolique 1 - Les modèles impériaux

28- Le château symbolique 2 - Les modèles du royaume

29- Nouvel Atlas des Châteaux et Fortifications, Pyrénées-Orientales

32- Grands donjons romans en Bourgogne méridionale

33/34 -Le château de Gros-Chigy en pays de Cluny

35/36- Donjons des XIIIe et XIVee siècles en Bourgogne méridionale

37/38- Donjons et manoirs en Maine oriental (Sarthe)

39/40- Le château de Marigny en Chalonnais, Saône-et-Loire

41 - En Savoie des apanages, donjons cylindriques et enceintes carrées

44- Donjons-logis en Belgique : Brabant, Flandre, Hainaut

46/47/48 - Nouvel Atlas des Châteaux et Fortifications, Bouches-du-Rhône

49/50/51/52 - Nouvel Atlas des Châteaux et Fortifications. Puy-de-Dôme

53/54/55 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome I : A-F

56/57/58/59 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome II : G-O

63/64/65/66 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome III : P-Z

67/68 - Donjons et maisons-fortes en Loiret

81/82 - Fenêtres et portes à Strasbourg au XIVe siècle

Frédéric SARTIAUX

Frédéric SARTIAUX est historien de l’art et de l’architecture. Le directeur de sa maîtrise est Alain Salamagne. Il s’est impliqué dans la valorisation et la promotion touristique du patrimoine de Cambrai et de ses environs comme guide-conférencier (diplômé par le Ministère de la Culture) au service de l’Office de Tourisme de cette ville. Il est l’un des organisateurs des Journées Régionales des Villes Fortifiées de la Région Nord Pas-de-Calais. Il a collaboré à de nombreux chantiers de fouilles et de restauration (et encadré certains d’entre eux) et il a complété sa formation par un stage d‘animateur de chantiers des Monuments Historiques. C’est dire qu’il est particulièrement sensible aux problèmes de restauration et de mise en valeur des sites fortifiés.

Frédéric Sartiaux effectue des recherches sur les résidences seigneuriales. Il est spécialement intéressé par les maisons-fortes et les édifices du type de celui de Bours.

Frédéric Sartiaux est disponible pour les études préalables à la restauration ainsi que pour la valorisation et l’animation des monuments. Il souhaite en faire sa profession.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

20- La tour de Bours, château d'artifice

 

Pierre SCHOEFFLER

Pierre SCHOEFFLER, né en 1949 à Mulhouse, a fait une carrière professionnelle dans la médecine hospitalière : ancien interne des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, il occupe actuellement un poste de responsabilité au CHU de Clermont-Ferrand. Il est également professeur à la Faculté de Médecine. 

Sa passion pour l'architecture castrale remonte au milieu des années 1970, époque à laquelle il devient membre du Centre d'Archéologie Médiévale de Strasbourg. Il a, depuis, suivi les congrès organisés par Charles-Laurent SALCH aussi souvent que son activité professionnelle lui en laissait le loisir. 

Il est inscrit, depuis la rentrée universitaire 2015, en Master 2 d'Archéologie Médiévale à l'Université d'Aix-Marseille.

N° de la Revue des Châteaux-forts d'Europe :

76- Archères en rame en Auvergne et dans le royaume de France au XIIIe siècle

 

 

La revue Châteaux-forts d'Europe

Accueil

Bulletin de commande

 

1- Haut-Koenigsbourg

2- Logis seigneurial en Normandie du XIIe au XIVe siècle

3- La fortification en Allemagne de la protohistoire au XIXe siècle

4- Le Palais de Paris du XIIe au XIVe siècle

5- Châteaux troglodytiques du Wasgau

6- Pierres à bosse dans les Alpilles et le Lubéron

7- Le Havre, les châteaux sur mer

8- Ottrott et Adranò, donjons palais d'Alsace et de Sicile

9- Bernstein et les donjons pentagonaux

10- Tours à signaux en Roussillon

11- Castellas avant l’An Mil en Provence

12- Châteaux rouges de Pologne

13- Chantiers de châteaux-forts

14- Appareil alterné en Languedoc oriental

15- Châteaux-forts de l'An Mil en Alsace

16- Le château de Milan

17- Druyes et les châteaux sur plans carrés de l'Yonne

18- Châteaux-forts de l'An Mil en Provence Orientale

19- Marseille, châteaux-forts du XIe au XVIe siècle

20- La tour de Bours, Château d'artifice

21- Châteaux et tours à signaux des côtes de la Provence

22- Dreistein, Châteaux du Mont Sainte-Odile

23- Chateaux forts en Palatinat de l'an Mil au XIIe siècle

24- Guillaumes en Provence et les donjons circulaires du comte

25/26- Maisons fortes en Nivernais

27- Le château symbolique - Les modèles impériaux

28- Le château symbolique - Les modèles du royaume

29/30/31- Atlas des chateaux et fortifications, Pyrénées-Orientales

32- Grands donjons romans en Bourgogne méridionale

33/34- Le château de Gros-Chigy en pays de Cluny

35/36- Donjons des XIIIe et XIVe siècles en Bourgogne méridionale

37/38- Donjons et manoirs en Maine oriental (Sarthe)

39/40- Le château de Marigny en Chalonnais, Saône-et-Loire

41- En Savoie des apanages, donjons cylindriques et enceintes carrées

42/43- Wasigenstein, Château-fort semi troglodytique du Wasgau d'Alsace

44/45- Donjons-logis en Belgique : Brabant, Flandre, Hainaut

46/47/48- Atlas des chateaux et fortifications, Bouches-du-Rhône

49/50/51/52 - Nouvel Atlas des Châteaux et Fortifications. Puy-de-Dôme

53/54/55 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome I : A-F

56/57/58/59 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome II : G-O

60/61/62 - Le château de Froensbourg

63/64/65/66 - Imagiers des châteaux d'Alsace. 1370-1970. Tome III : P-Z

67/68 - Donjons et maisons-fortes en Loiret

69/70/71/72 - Le château de Lutzelhardt

73/74/75 - Pentures Médiévales

76 - Archères en rame au XIIIe siècle

77/78/79/80 - Le château de Nouveau Windstein

81/82 - Fenêtres et portes à Strasbourg au XIVe siècle

Hors série 1 - Les képis de l'armée françaises 1871 - 1959

Hors série 2 - La légende dorée de Crépy-en-Valois

 

Prochains numéros

Les auteurs
 
 

Demande d'informations

Les liens